Cuiseur Vapeur : Pour une cuisine saine et rapide au quotidien

Si le barbecue évoque immanquablement les grandes tables d’été où trône fièrement une côte de bœuf cuite avec amour, a contrario la cuisson vapeur jouit d’une image plus… austère. Souvent associée aux régimes, on la dit fade, sans saveur. Pourtant, la cuisine au Cuiseur Vapeur présente de nombreux avantages et surtout, elle ne manque pas de goût, à condition de savoir comment s’y prendre ! On parie que l’on vous convertit au cuit vapeur ?!

Pour beaucoup, la cuisson au Cuit Vapeur est synonyme de régime, on la qualifie volontiers d’ennuyeuse et on la juge sans relief. Bref, on est bien loin de la gourmandise, du coup de fourchette impatient de porter la dernière bouchée, du frémissement gourmand de la viande qui dore à la poêle dans un généreux beurre noisette.

Et pourquoi ne pas commencer par arrêter de renvoyer dos à dos deux modes de cuisson qui n’ont rien à voir ? Prenons plutôt le temps de mieux connaître la cuisson au cuiseur vapeur et les nombreuses possibilités gourmandes qu’elle a à nous offrir. Promis, vous ne regarderez plus votre panier vapeur de la même façon !

Le Cuit Vapeur : le meilleur allié santé

Le fonctionnement du cuit vapeur est très simple : un bac d’eau est portée à haute température afin de créer de la vapeur et par conséquent, un environnement chaud et humide dans lequel les aliments vont cuire. Par la suite, la condensation est récupérée dans un autre bac. De ce fait, les aliments ne sont jamais soumis à des températures supérieures à 100°C.

Grâce à cette cuisson à basse température, le risque de sur-cuisson est inexistant avec le cuiseur vapeur. Contrairement à une cuisson au four, à la poêle ou au barbecue, les aliments ne vont pas former de composés toxiques, même si vous oubliez de les surveiller. Tout au plus vos brocolis seront un peu moins croquants que prévu 😉

Cuisson basse température + vapeur = minéraux et vitamines préservés. C’est la cuisson idéale pour profiter de tous les bienfaits que peuvent nous apporter les aliments. Alors que les qualités nutritionnelles disparaissent avec une cuisson trop vive ou finissent à l’évier avec une cuisson à l’eau, ici avec le cuiseur vapeur elles sont intégralement préservées.

Enfin, le cuiseur vapeur est un allié de taille pour les personnes souhaitant réduire l’apport de matières grasses dans leur alimentation. Même sans cela, les aliments peuvent être fondants, croquants ou même moelleux grâce à l’humidité formée par ce mode de cuisson fermé.

Un gain de temps… et de matériel !

Si le cuit vapeur peut se montrer un brin encombrant, il saura vite se faire oublier à l’utilisation. Ici, nul besoin de lancer plusieurs cuissons en même temps ou de chercher la casserole qui correspond au contenu et à la place disponible sur la plaque de cuisson.
Avec le cuiseur vapeur, il suffit de placer dans le bac inférieur la viande ou le poisson, puis au-dessus le bac avec les féculents et enfin les légumes et ce, au fur et à mesure en fonction des temps de cuisson. Il ne reste plus qu’à trouver une occupation pendant que le repas cuit tranquillement !

Pourquoi ne pas travailler son petit pas de dance ? 

Un cuiseur vapeur aux mille saveurs

Entrons à présent dans le vif du sujet : comment susciter la gourmandise avec une recette préparée à 100% au cuiseur vapeur ?

Nombreuses et facilement disponibles, les épices restent le moyen le plus facile pour assaisonner un plat préparé au cuit vapeur. Cumin, gingembre, paprika, mélange 4 épices, curcuma : le choix ne manque pas pour éveiller et faire voyager ses papilles en un rien de temps ! Veillez cependant à avoir la main légère afin qu’elles ne prennent pas le dessus sur le goût de l’aliment !

Afin de sublimer le goût d’un poisson ou d’une viande, pourquoi ne pas déposer dessous du thym frais ou de la coriandre ? Ainsi, ces dernières vont doucement imprégner l’aliment de leur parfum. Et s’il vous en reste trop, pensez à les hacher finement avant de les congeler.

Si vous n’en avez pas sous la main, pensez aux herbes sèches comme le basilic, les herbes de Provence, le persil ou encore la coriandre.

Promesse de gourmandise, les marinades n’ont pas leur pareil pour apporter de la saveur jusqu’au cœur des aliments. Après quelques heures voire une nuit de repos au froid, déposez les aliments en marinade sur une feuille de papier aluminium ou de cuisson et fermez-la en formant une papillote. De cette manière, les saveurs restent enfermées et imprégneront seulement les aliments choisis.

Si vous avez la chance de vous trouver près d’un endroit riche en arbres et arbustes fruitiers, cueillez quelques feuilles de mûrier, de framboisier, de figuier ou encore de châtaignier. Une fois en cuisine, lavez-les soigneusement puis emballez vos aliments dedans (faites-les tenir avec de la ficelle alimentaire si besoin). Ils prendront alors un parfum subtil et inattendu. Une astuce signée du Chef étoilé Jean-François Piège !

Presque tous les aliments se prêtent à la cuisson au cuit vapeur, à l’exception de la viande rouge. Pour une cuisson homogène, veillez à les couper de la même taille.

Comme évoqué au début, le cuiseur vapeur fonctionne à l’aide d’un bac contenant de l’eau qui va se transformer en vapeur. Pourquoi ne pas directement ajouter un peu de citronnelle, des herbes aromatiques ou un bouillon fait maison avant la cuisson ?
Après la cuisson, ne jetez pas l’eau de cuisson trop vite ! Vous pourrez la transformer en soupe ou en sauce et ainsi continuer à profiter des nutriments et des parfums récupérés !

N’oublions pas les desserts que l’on peut également cuire au cuiseur vapeur ! Crème vanille, flan, mais aussi pudding, brioche ou encore génoise : vos desserts vont gagner un côté incroyablement moelleux et aérien. Attention, des envies d’infidélité à votre four pourraient vous tenter ! Comme pour les plats salés, on peut ajouter à l’eau quelques grammes de thé, un bâton de cannelle ou des zestes d’agrumes.

Comment choisir son Cuiseur Vapeur Electrique ?

Le Cuit Vapeur Electrique se compose d’un socle qui renferme le système de chauffe, d’un réservoir d’eau et de bacs dans lesquels les aliments sont déposés. En plastique, en verre ou en inox, ils présentent des qualités que chacun pourra apprécier et valoriser ou non.

Le cuiseur vapeur avec bacs en plastique (sans BPA) reste le plus abordable financièrement. Il est également plus léger et grâce à sa transparence, la cuisson peut être contrôlée en un regard.

Les bacs en verre conviendront aux personnes réfractaires au plastique en cuisine. Là aussi, on peut surveiller la cuisson en un coup d’œil. Cependant les bacs vont être plus lourds et plus fragiles.

L’inox, matériau favori en cuisine pour sa solidité, sa facilité d’entretien et sa bonne conduction de la chaleur, s’invite aussi sur cuiseur vapeur. Plus léger, il aura l’avantage de mieux conserver la chaleur et de gagner un peu de temps sur la cuisson. Cependant le fait de ne pas voir à travers pourra en gêner certains.

La capacité du cuiseur vapeur est également très importante pour ne laisser personne s’affamer 😉
Pour une famille de 4 personnes, un cuiseur vapeur de 5 à 7 L devrait suffire. Pour une famille de 6 à 9 personnes, le cuit vapeur devra avoir une capacité de 10 L minimum, sachant que les plus grands cuiseurs vapeur vont jusqu’à 12 L.

Différentes options accompagnent le cuit vapeur afin de vous faciliter le quotidien. Minuterie, écran LCD, menus programmables, départ différé, signal sonore, arrêt automatique, maintien au chaud ou accessoires supplémentaires ne sont que quelques exemples des fonctionnalités qu’un cuiseur vapeur peut posséder.

Selon la puissance affichée du cuiseur vapeur, le temps de chauffe et la cuisson peuvent varier. Les cuit vapeur les plus puissants peuvent atteindre jusqu’à 2 000 Watts, contre 600 à 1 000 pour la grande majorité des modèles, ce qui est déjà suffisant pour un bon fonctionnement.

A noter que le cuit vapeur n’est pas nécessairement électrique et que vous pouvez profiter d’une cuisson à la vapeur avec ce que vous possédez déjà dans la cuisine. Un couscoussier, une marmite avec un panier cuisson feront également très bien l’affaire mais restent moins autonomes qu’un cuiseur vapeur électrique.

Partager l'article
Pas (encore) de commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE