Esquimaux chocolat-spéculoos

À ceux qui refusent la réalité et ne veulent pas voir approcher à grands pas la rentrée, vous n’êtes pas seuls ! Les températures sont encore chaudes, les oiseaux chantent et vous ne diriez pas non à une petite glace. Mais pas n’importe quelle crème glacée, non… Une glace maison, particulièrement gourmande : les esquimaux au chocolat et spéculoos. Les amis, l’été n’est pas terminé !

Qu’on se mette d’accord, il n’y a pas de saison pour les glaces. Mais nous devons bien avouer qu’elles seront encore plus appréciées par temps chaud que sous la neige. Manger une crème glacée, c’est une manière gourmande et agréable de se rafraîchir, d’autant plus si c’est une glace au chocolat. Vous vous revoyez enfant avec votre esquimau dans la main, en essayant de finir votre glace avant qu’elle ne fonde et finir par en avoir partout sur le visage ? Avec l’aide de Mathilde, du blog Un zeste de gourmandises, nous vous proposons une recette simple et efficace : des esquimaux chocolat-spéculoos. Nous ne vous garantissons pas que votre esquimau ne fondra pas, mais nous vous assurons que la gourmandise sera au rendez-vous. Alors à vos bâtonnets !

Ingrédients pour 16 minis esquimaux :

Ustensiles :

Recette de la glace au chocolat

  1. Avec une bouilloire à température réglable ou à l’aide d’un thermomètre et d’une casserole, chauffez l’eau à 70 – 85°C.
  2. Dans un cul de poule, versez la préparation pour glace et ajoutez l’eau chaude.
  3. Pour faire bonne mesure, passez au mixeur plongeant pour obtenir un mélange homogène.
  4. Une fois cela fait, déposez votre préparation dans votre frigo pour environ 30 minutes.
  5. Placez le mélange chocolaté dans la cuve de votre turbine à glace ou celle de votre sorbetière. À noter que si vous utilisez une sorbetière, le bac réfrigérant doit être placé au congélateur au moins 12h avant son utilisation afin que ce soit assez froid pour que la glace prenne.
  6. Une fois que la glace au chocolat est prête, remplissez à moitié le moule à mini esquimaux. Placez les bâtonnets de glace à leurs places puis ajoutez une cuillère à café (ou plus pour les gourmands) de pâte de spéculoos et recouvrez de glace. L’empreinte de chaque mini esquimaux doit être remplie à ras bord. Si vous avez été un peu trop généreux en glace, vous pouvez enlever l’excédent en passant délicatement une spatule coudée sur le dessus du moule.
  7. Mettez le tout au congélateur pour une nuit complète. Et oui, il faut être patient pour faire ses glaces maison, mais croyez-nous, le jeu en vaut la chandelle !

Recette pour l’enrobage

  1. Faîtes fondre le beurre de cacao ainsi que le chocolat, au bain-marie ou au micro-ondes. Mélangez avec une maryse.
  2. Prenez les biscuits Spéculoos et émiettez-les. Ajoutez la moitié des biscuits émiettés au mélange chocolaté et mettez de côté le reste. Mélangez pour répartir de façon homogène le spéculoos.
  3. Vérifiez la température du mélange chocolat-spéculoos avec un thermomètre. Celle-ci doit redescendre à 32°C avant de pouvoir être versée dans un verre. Le verre doit être relativement étroit pour pouvoir accueillir un esquimau.
  4. Démoulez vos esquimaux et trempez-les dans le verre contenant l’enrobage.
  5. Parsemez immédiatement après avec les miettes de spéculoos restantes pour qu’elles adhèrent à l’esquimau. Notez que l’enrobage se solidifie très rapidement, pas le temps de procrastiner !
  6. Une fois les esquimaux enrobés, remettez-les au congélateur pour quelques heures afin que l’enrobage puisse figer et devenir croquant.
Une ribambelle d’esquimaux chocolat-spéculoos… Qui en veut ?

Astuce :

À la place de la pâte de spéculoos, vous pouvez bien sûr détourner la recette en utilisant un insert de confiture, de chocolat blanc ou de fruits. De même, à la place des miettes de spéculoos, il est possible d’utiliser des noisettes concassées ou pourquoi pas des amandes effilées

Comme disait Guy de Maupassant : « De toutes les passions, la seule vraiment respectable me parait être la gourmandise ».

Alors laissez court à votre imagination et faîtes-vous plaisir !

Pas (encore) de commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE