Comment faire une soupe de légumes ?

« Mange de la soupe, ça fait grandir », qui n’a jamais entendu cette phrase dans son enfance ? Pendant un temps mal aimée, la soupe de légumes refait surface avec la tendance des légumes oubliés, comme la butternut ou le potimarron. Saine, économique et facile à réaliser, la soupe a tout pour plaire. Alors qu’attendez-vous pour la réaliser vous-même ?

Avec la tendance grandissante du fait maison et des plats sains et bio, les soupes maison font leur grand retour dans les foyers. Des atouts ? La soupe maison en a une flopée. Ce n’est pas pour rien qu’elle était l’un des plats les plus courants par le passé. Par exemple, sa popularité en temps de guerre était dûe à son aspect économique. La soupe étant essentiellement composée de vieux légumes, elle ne coûte pas très chère. En plus d’être économique, elle est anti gaspi. Elle vous permet d’utiliser les légumes qui dépérissent au fond du tiroir à légumes du réfrigérateur, de donner un second souffle à une salade flétrie ou d’utiliser les fanes de vos légumes ou les peaux de vos courges bio par exemple. Mais la soupe c’est surtout un plat qui est sain. Elle vous apporte votre dose de légumes quotidienne, tout en vous réhydratant. Riche en fibres, vitamines et minéraux, elle vous apporte de quoi affronter le froid de l’hiver. Dernier atout ? Elle est simple et rapide à préparer. Alors dites adieu aux soupes en briques à la composition douteuse et lancez vous dans la réalisation de soupes maison.

Auparavant consommée comme une entrée, la soupe prend maintenant place au menu en tant que plat à part entière. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour réaliser une soupe parfaite, de la découpe de vos légumes à la cuisson.

La soupe au Potimarron dans le faitout Prim’Appety De Buyer

Comment faire une soupe ? Découpe, cuisson, mixage…

Vous souhaitez vous lancer dans la réalisation de votre première soupe maison ? Sachez qu’il n’y a rien de bien compliqué à cela. La préparation d’une soupe se résume en quatre étapes : la découpe des légumes, leur cuisson, leur assaisonnement, puis pour terminer leur mixage.

Tout d’abord, vos légumes doivent être épluchés, lavés et découpés en morceaux. Ils peuvent être accompagnés d’un oignon ou d’un bouillon cube. Il faudra ensuite assaisonner le tout (sel, poivre, épices…). L’étape de nettoyage de vos légumes ne doit pas être négligée, en effet, elle permet d’ôter toute trace de résidu de terre ou de traitement agricole. Pour ce qui est de la découpe de vos légumes, rien de bien compliqué. Munissez-vous d’une planche à découper, d’un bon couteau et c’est parti ! Petite astuce, plus vous découperez vos légumes en petits morceaux, plus ils cuiront vite ! Une deuxième astuce pour la route ? Certaines courges peuvent être utilisées sans avoir à ôter leur peau à condition qu’elles soient bio ! Un vrai gain de temps et un réel soulagement pour vos mains et doigts.

Vient l’heure de la cuisson. Placez vos légumes assaisonnés dans votre ustensile de cuisson : faitout, marmite, cocotte… Le temps de cuisson variera de 30min à 1 à 2h de cuisson en fonction de votre équipement.  

Une fois cuits, il ne vous restera plus qu’à mixer vos légumes en y ajoutant un peu de jus de cuisson. Le tour est joué, vous obtenez une soupe maison !

Quel ustensile de cuisson utiliser ? Faitout, marmite, cocotte-minute…

Vous avez forcément dans votre cuisine de quoi réaliser une soupe. Pour les cuisiniers occasionnels, une grande casserole fera l’affaire. Si vous disposez d’un faitout, c’est encore mieux. Vous pourrez y mettre un fond d’huile d’olive pour faire revenir vos légumes avant d’ajouter l’eau. Couvrez avec un couvercle adapté et laissez mijoter 1 à 2h. Pour les grandes familles, la marmite sera plus adaptée. Elle vous permettra de cuire de plus grands volumes d’aliments et d’eau. Vous disposez d’une cocotte-minute ? Parfait ! Simple et rapide, la cuisson en cocotte-minute, c’est la solution la plus simple. 30 minutes et le tour est joué.

D’autres alternatives sont également possibles comme les robots multifonctions et pour les professionnels qui souhaiteraient commercialiser de la soupe, la marmite à soupe est une super option. Elle permet de laisser votre soupe au chaud. Vous pourrez ainsi vendre de la soupe en portion individuelle à la pause déjeuner dans votre restaurant ou votre boulangerie.

Avec toutes ces possibilités, vous n’avez aucune excuse pour ne pas tenter l’opération.

Quel mixeur utiliser ? Blender, mixeur plongeant, moulin à légumes, robot multifonctions…

Étape cruciale de la préparation d’une soupe, le mixage nécessite d’être équipé. Et là encore plusieurs options s’offrent à vous, et chacun y va de sa petite préférence. Option la plus simple, vous pouvez placer vos légumes et jus de cuisson dans un blender et mixer le tout. Et oui le blender ne sert pas qu’à préparer des smoothies en été. Autre solution, plus physique et plus rustique, le moulin à légumes. Comme pour la purée il vous permettra de réduire vos légumes sous forme liquide. Vous pouvez également utiliser votre robot multifonction, mais l’ustensile le plus adapté reste le mixeur plongeant.

Référence en la matière : les mixeurs plongeant Bamix et notamment le modèle Mixeur plongeant M140

Recette de soupe de légumes : quelques idées d’associations et d’accompagnements

L’avantage de la soupe, c’est qu’elle peut se décliner avec diverses saveurs. Avant de vous lancer dans des tests culinaires il est important de sélectionner des légumes de saison. Voici quelques exemples : en automne, favorisez les courges et les carottes, puis en hiver le navet, le céleri, le chou ou l’épinard. On vous guide sur les fruits et légumes de saison à choisir dans notre article « A chaque saison ses fruits et légumes ».

En hiver, la recette de base pour une soupe est la suivante : poireaux, carottes, navet et pomme de terre. D’autres associations de saveurs sont très courantes. On retrouve notamment le potimarron et le butternut accompagnés de châtaigne ou de noisettes ou bien le panais et la carotte associés au curcuma. Vous pouvez également réaliser des associations plus surprenantes comme l’asperge et l’avocat en velouté ou plus gourmande comme une soupe au potiron avec son crumble salé. Il y en a pour tous les goûts et tous les appétits. Si vous manquez d’inspiration vous pourrez renouveler vos recettes de soupes tout au long de l’année avec un livre de recette de soupes complètes (Hachette) ou de recettes de soupes et veloutés (Hachette).

Si vous souhaitez réaliser des soupes épaisses et plus consistantes, vous pouvez très bien utiliser des pommes de terre ou des légumes secs comme les lentilles, les haricots secs, les pois chiches… Au contraire, si vous souhaitez réaliser un velouté, l’étape du mixage sera cruciale. Vous pourrez également ajouter un peu de crème fraiche ou de beurre à votre soupe.  

Pour compléter ce plat voici quelques idées d’accompagnements : des tartines de pain frais, des toasts, une omelette, une part de tarte salée… Ou plus simplement, une poignée de croûtons de pain, de graines de courges ou des cheveux d’ange.

La petite astuce : comment dessaler une soupe ?  

Si vous avez eu la main lourde sur le sel au moment d’assaisonner votre soupe, sachez qu’il n’est pas encore trop tard ! Pour dessaler une soupe vous pouvez utiliser une astuce de grand-mère. Épluchez deux pommes de terre que vous plongerez dans votre soupe. Les pommes de terre vont absorber l’excès de sel. Retirez-les avant de servir votre plat. A nouveau, ne gaspillez pas. Découpez-les en rondelles et ajoutez-les à une salade composée par exemple.

On vous a convaincu, la soupe c’est bon et fait maison c’est encore meilleur. Mais voilà, vous avez eu les yeux plus gros que le ventre et vous en avez trop préparé.  Et bien sachez que la soupe c’est la solution économique et anti gaspi, du début à la fin. En effet, ne jetez pas votre excédent de soupe, congelez-le. Répartissez votre soupe dans des sachets plastiques alimentaires, dans des plats de conservation individuels ou dans un récipient grand volume qui passe au congélateur.  Vous pouvez également la placer dans une bouteille en verre, mais cette option vous demandera un peu d’anticipation pour sa décongélation. Vous pourrez ensuite la ressortir pour un repas de dernière minute. Une autre option s’offre à vous. Comme nos grands mère dans le temps, vous pouvez placer votre soupe dans des bocaux en verre que vous stériliserez. Vous pourrez ainsi la conserver plus longtemps comme des briques de soupe du commerce. Dernière possibilité, vous pouvez donner une seconde vie à votre soupe en l’incluant dans la réalisation d’un flan de légumes, d’une omelette ou d’un fond de sauce.

Vous l’aurez compris la soupe a tout pour plaire alors que ce soit en hiver ou en été avec une soupe froide de courgettes ou de tomates, la soupe va devenir votre allié santé et économie !

Pas (encore) de commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE