Oeufs de Pâques au chocolat au lait et gianduja

Pâques est passé et vous souhaitez jouer les prolongations ? Pâques ou non, il n’est jamais trop tard pour tester une recette gourmande au chocolat. D’autant plus quand ce sont des chocolats fourrés au gianduja ! Préparez-vous à fondre (ne vous inquiétez pas, vous ne passerez pas à la casserole contrairement à votre chocolat) pour ces petites bouchées faciles à réaliser.

Cette recette va enchanter tous les amoureux de chocolat et noisettes parmi nous. Réalisés par la blogueuse Encore un Gâteau, ces petits œufs de Pâques au chocolat au lait garnis au gianduja sont réalisables et accessibles à tous. Seuls prérequis : avoir du matériel adapté et avoir un minimum de méthode et nous sommes justement là pour ça ! Cette recette reprend les bases des moulages en chocolat avec une petite partie technique sur la réalisation du gianduja maison. Nous vous accompagnons à travers les différentes étapes de réalisation de ces chocolats : préparation du gianduja, tempérage du chocolat, moulage, démoulage, assemblage, rien ne nous échappera et rien ne vous résistera. Alors enfilez votre plus beau tablier, munissez-vous de votre spatule favorite et attaquons cette recette ensemble.

 

Réalisation du gianduja maison : (recette issue du blog Encore un gâteau)
Ingrédients nécessaires :
– 150g de noisettes décortiquées non salées
– 150g de sucre glace
– 150g de chocolat au lait

Matériel nécessaire :
– Une plaque de cuisson perforée
– Du papier sulfurisé
– Un plat rectangulaire
– Du film alimentaire
– Un mixeur
– Un bain-marie

Cette étape doit être réalisée la veille, le gianduja nécessitant 24h de repos au réfrigérateur.
Le gianduja est une pâte au chocolat et à la noisette, d’origine italienne, qui peut s’apparenter au praliné français. Couramment composé de noisettes il peut également être réalisé à partir d’un autre fruit à coque (amandes, noix de cajou…) mais également être à base de chocolat au lait ou chocolat noir. Cette petite gourmandise peut se déguster comme tel ou parfaire une pâtisserie, aromatiser une ganache… Croyez nous, vous allez tomber amoureux. Nous vous proposons ici de le réaliser vous-même mais vous pouvez également vous fournir du gianduja prêt à l’utilisation si vous manquez de temps.

1/ Préchauffez votre four à 160° (th5/6)
2/ Sur une plaque de cuisson perforée recouverte de papier cuisson, étalez les noisettes décortiquées. Mettre au four pour 15 minutes.
3/ Une fois la cuisson terminée, placez les noisettes dans un torchon propre et frottez les ensemble afin que leur peau s’enlève. Si jamais des morceaux persistent (elles ne se laissent pas faire les malines), pas besoin de vous acharner, cela n’a pas de répercussion sur la suite de la recette.
4/ Placez les noisettes et le sucre glace dans le bol de votre mixeur. Mixez l’ensemble jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse. C’est le moment de faire preuve de patience. Cette opération peut prendre jusqu’à 15 minutes.
5/ Profitez de ce temps d’attente pour faire fondre votre chocolat au lait au bain-marie. Veillez à ne pas le faire brûler.
6/ Une fois fondu, incorporez le chocolat dans le bol du mixeur avec la pâte de noisette. Mixez à nouveau jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.
7/ Pour finir, munissez-vous d’un plat rectangulaire, filmez l’intérieur avec du film alimentaire (cela va faciliter le démoulage de votre gianduja) et y verser la préparation. Vous pouvez maintenant placer votre plat au réfrigérateur pour 24h et demain votre gianduja sera fin prêt. Et oui, un gianduja ça se mérite mais vous l’apprécierez d’autant plus.

 

 

Réalisation des œufs en chocolat fourrés:
Ingrédients nécessaires pour 12 petits œufs :
– 200g de chocolat au lait de couverture
– 150 de gianduja maison ou gianduja prêt à l’emploi

Matériel nécessaire :
Moule pour chocolat de votre choix, dans cette recette nous utilisons un moule à chocolat oeufs à facettes
– Une poche à douille
– Une spatule

Bien choisir son moule à chocolat : Plusieurs types de moules à chocolat existent. Que ce soit au niveau des formes (moule lapins, moule cocottes, moule œufs…) ou de la matière du moule (silicone, moule polycarbonate...), de nombreuses possibilités se présentent à vous. Pour la réalisation de chocolats bien lisses et faciles à démouler nous vous conseillons de vous orienter vers des moules en polycarbonate qui sont plus rigides, ce qui facilite le démoulage des chocolats. Moules utilisés par les professionnels, ils nécessitent néanmoins d’être bien nettoyés. Après les avoir lavés et séchés, nettoyez les avec un chiffon sec ou avec un papier absorbant imbibé d’alcool afin d’éliminer toute trace ou présence d’eau qui pourrait altérer l’aspect final de votre chocolat.

 

1/ On va voir si vous avez bien retenu la leçon. Quel est le premier élément déterminant à vérifier avant de commencer votre chocolat ?
Bien nettoyer ses moules, c’est une bonne réponse ! Passez un coup de papier absorbant imbibé d’alcool sur vos empreintes pour enlever toute trace persistante ou résidu.

20/20 pour toute la classe !

2/ On s’attaque maintenant au chocolat qui servira à réaliser les moulages. Étape indispensable à la réalisation de moulages en chocolat, le tempérage de votre chocolat est une étape cruciale qui ne doit pas être négligée. Si vous n’êtes pas familier avec cette notion de tempérage, retrouvez un petit récap dans notre article sur les différentes méthodes de tempérage du chocolat. Vous y trouverez différentes techniques pour faire fondre votre chocolat selon le matériel à votre disposition et votre niveau de maîtrise du chocolat. Ici nous utilisons la méthode la plus simple et la plus accessible, celle du tempérage au micro-onde.

Focus sur le tempérage du chocolat au micro-onde :
– Hachez votre chocolat en copeaux ou utilisez des pistoles ou palets (chocolat en petit format favorisant la fonte).
– Placez votre chocolat au micro-onde et faites chauffer entre 800-1000W.
– Vous devez retirer votre récipient du micro-onde toutes les 15 à 20 secondes. Entre chaque période de chauffe mélangez bien la préparation à l’aide d’une spatule. Le mouvement permet une diffusion homogène de la température pour éviter que le chocolat ne brûle.
– Répétez ces étapes jusqu’à ce qu’il ne reste que quelques morceaux de chocolat non fondus.
– A ce stade, arrêtez de chauffer la préparation et remuez jusqu’à ce que l’ensemble du chocolat fonde. Vous obtenez ainsi un chocolat légèrement épaissi et homogène. Il est alors prêt à l’utilisation.

3/ Une fois votre chocolat à température, garnissez une poche à douille avec. N’utilisez pas de douille mais coupez finement l’extrémité de la poche. Vous pouvez remplir complètement les empreintes de votre moule. Laissez ensuite cristalliser à température ambiante pendant une dizaine de minutes.
4/ Une fois le chocolat pris, retournez votre moule au-dessus d’un récipient afin d’enlever l’excédent de chocolat. A l’aide d’une spatule ou d’un couteau, raclez la surface de votre moule afin d’enlever les coulures de chocolat.

5/ Placez ensuite votre moule au réfrigérateur pendant une dizaine de minutes.
6/ Nous allons maintenant garnir les coques de gianduja. Si votre gianduja maison a trop durci, vous pouvez le réchauffer au bain-marie ou au micro-onde pour lui redonner de la souplesse. Attention à ne pas le réchauffer trop rapidement. Placez le dans une poche à douille et remplissez les coques avec. Lissez à nouveau à l’aide d’une spatule ou un couteau et réservez au congélateur pendant 20 minutes.
7/ Arrive le moment tant attendu du démoulage. Avec un moule en polycarbonate vous n’avez qu’à retourner votre moule et le taper délicatement sur votre plan de travail.
8/ Ultime étape : l’assemblage des coques. Faites légèrement chauffer une poêle ou une assiette. Déposez délicatement une coque sur la surface chaude pendant 2 secondes. L’objectif est de faire légèrement fondre les bordures de l’œuf et d’ensuite l’assembler à un autre demi-œuf, le chocolat fondu servant de colle. Maintenez les deux coques l’une contre l’autre quelques secondes et le tour est joué ! Voici un beau petit œuf fourré, prêt à être dégusté.

 

Que ce soit pour Pâques, Noël, la Saint-Valentin, cette recette s’adapte à toutes les occasions, seul changement : trouver le moule qui répondra à votre envie. Vous pouvez à tout moment de l’année réaliser des petits cubes, des fleurs de sakura, des sphère à facettes en chocolat, le champs du possible est vaste. Et puis, on est tous d’accord… Pas besoin de raison particulière pour s’accorder une petite bouchée chocolatée.

 

   

Pas (encore) de commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE