Menu
Plus que 49,00 € pour bénéficier de la livraison offerte
Votre panier est vide
Plus que 49,00 € pour bénéficier de la livraison offerte
Votre panier est vide

Yaourtière

Yaourtière – Envie de réaliser maison de savoureux yaourts et autres desserts lactés ? Vous êtes au bon endroit. Grâce à nos yaourtières, confectionnez des laitages que vous aurez plaisir à déguster en dessert, goûter ou encas. Yaourts natures, faisselles, fromages blancs et bien d’autres recettes sont à portée de main avec une yaourtière fromagère. Une machine, quelques ingrédients simples et le tour est joué ! Il serait dommage de s’en priver. Si vous vous demandez comment fonctionne une yaourtière, on vous en dit plus…

En savoir plus
Les meilleures ventes de la semaine
 

Yaourtière 14 Pots en Verre Gris Séverin

Machine à yaourts maison Dispo sous 2 sem.?

Yaourtière Compact 7 Pots Gris Séverin

Machine à yaourts maison En stock

Yaourtière 7 Pots en Verre + 6 Pots Supplémentaires...

Machine à yaourts maison En stock

Sorbetière Yaourtière 1,2L SEVERIN

Machine à Glace En stock
SEB

Pot Yaourtière Seb x8

Pot yaourtière Seb Multi Delices En stock
SEB

Pot Yaourtière Seb x6

Pot yaourtière Seb Multi Delices En stock

Pot Yaourt en Céramique Siméo x8

Pot de yaourt avec couvercle En stock
LAGRANGE

Bouteille yaourt à boire Lagrange x14

Kit yaourt à boire Lagrange En stock
LAGRANGE

Pot Yaourt Verre Lagrange x9

Pot de yaourt en verre avec couvercle En stock
  • Bio
LAGRANGE

Ferment Lactique Bio 3 Sachets 12g Vanille, Fraise et...

Ferment Yaourt En stock
  • Bio
LAGRANGE

Ferment Lactique Bio 3 Sachets 12g Vanille, Framboise...

Ferment Yaourt En stock
LAGRANGE

Yaourtière Fromagère 9 pots 18W Lagrange

Yaourtière 9 pots en verre et 4 pots faisselles En stock
LAGRANGE

Yaourtière 9 pots 16 W Lagrange

Yaourtière En stock

Yaourtière

Yaourtière – Envie de réaliser maison de savoureux yaourts et autres desserts lactés ? Vous êtes au bon endroit. Grâce à nos yaourtières, confectionnez des laitages que vous aurez plaisir à déguster en dessert, goûter ou encas. Yaourts natures, faisselles, fromages blancs et bien d’autres recettes sont à portée de main avec une yaourtière fromagère. Une machine, quelques ingrédients simples et le tour est joué ! Il serait dommage de s’en priver. Si vous vous demandez comment fonctionne une yaourtière, on vous en dit plus…

Yaourtière – Quel plaisir que de faire soi-même ses yaourts. Frais et à la composition simple, ils régaleront petits et grands. Pour vous accompagner dans cette fabrication faite maison, rien de mieux qu’une yaourtière. Cette machine est l’alliée de vos desserts en vous simplifiant à l’extrême leur réalisation. Quelques minutes de préparation puis la machine à yaourts prend le relais.

Qu’est-ce qu’une yaourtière ?

À quoi sert une yaourtière ?


Commençons par une simple définition du rôle de la yaourtière. La yaourtière est une petite machine électroménager servant à la fabrication de yaourts maison. Plus précisément, la fabrication d’un yaourt repose sur une réaction appelée la fermentation lactique et cette machine a pour fonction de créer l’atmosphère optimale pour que cette dernière ait lieu. Elle assure pour cela la montée et le maintien en température nécessaires.

En effet, si l’élaboration d’un yaourt est une chose simple, il s’agit néanmoins d’un processus long s’appuyant sur des températures précises. En absence de yaourtière, il peut être complexe d’en assurer les bonnes conditions. La machine à yaourt est donc là pour vous garantir un résultat satisfaisant et vous ôter la contrainte d’une surveillance permanente de la préparation.

Pour comprendre l’aide réelle que vous apporte la yaourtière, revenons sur le principe de fermentation lactique.

Sur quoi repose la fermentation lactique ? Cette réaction se fait en présence de ferments lactiques, qui sont des micro-organismes vivants aussi appelés bactéries lactiques. Placés à une certaine température, ces ferments sont capables de transformer le lait.

S’il existe différents ferments lactiques, les yaourts sont obtenus à partir de deux ferments spécifiques : le lactobacillus bulgaricus et streptococcus thermophilus. Ces deux ferments sont complémentaires et soutiennent mutuellement l’action de l’autre. Ils agissent en symbiose. Grâce à eux, le lactose (qui est un sucre) est consommé et ainsi transformé en une substance acide : l’acide lactique. Sous cette action, la caséine qui est une protéine présente dans le lait est également modifiée. C’est cette transformation qu’on appelle fermentation lactique ou lactofermentation. Durant cette réaction, des arômes spécifiques se développent et le laitage coagule pour devenir un yaourt.

Pour que cette transformation s’opère, il est nécessaire de maintenir durant plusieurs heures une température entre 40 et 45°C ; température médiane où peuvent s’épanouir les deux bactéries. En effet, une température trop basse ne permettrait pas aux ferments de se développer, une température trop haute favoriserait une forte acidité, voire tuerait les ferments si elle dépassait un certain seuil. En maintenant à bonne température les laitages durant toute la fermentation, la machine à yaourts assure un résultat optimal et l’obtention de yaourts parfaits.

Tout le bénéfice de la machine à yaourts réside donc dans cette cuisson douce et équilibrée, capable d’être maintenue durant plusieurs heures sans surveillance.  

Les types de yaourtières


Si la yaourtière a pour fonction première d’élaborer de délicieux yaourts maison, votre machine à yaourts peut également servir à réaliser d’autres préparations. Cela dépend du modèle que vous allez sélectionner et des programmes disponibles. Pour vous aider à vous repérer, nous vous proposons un rapide tour d’horizon des yaourtières existantes.

La yaourtière classique : il s’agit du modèle le plus simple de yaourtière électrique qui se concentre exclusivement sur l’élaboration de yaourts. Cette option, qui est la moins coûteuse, peut être intéressante si vous souhaitez uniquement utiliser votre machine pour faire des yaourts maison.

La yaourtière végétale : il s’agit ici d’une yaourtière classique mais dont les programmes ont été pensés et adaptés pour obtenir le meilleur résultat possible avec des laits végétaux. La yaourtière végétale peut être une yaourtière multifonction.

La yaourtière fromagère : cette dernière permet comme son nom l’indique de réaliser à la fois des yaourts et certaines spécialités fromagères comme des faisselles, des fromages blancs ou des petits suisses. Grâce à ce type de machine à yaourts, vous pouvez explorer différentes préparations de laitages pour toute la famille.

La yaourtière sorbetière : moins connue, la yaourtière sorbetière est une option intéressante pour les amoureux des desserts glacés. En effet, cette machine vous permet de réaliser des yaourts, des glaces et un délicieux entre-deux avec par exemple des frozen yogurts. Cette alternative a du charme si vous aimez réaliser maison différents desserts. Son fonctionnement diffère légèrement des autres modèles puisqu’il repose sur une cuve unique.

La yaourtière multifonction : cette yaourtière offre de nombreuses possibilités. Il s’agit d’un modèle rencontrant un grand succès. Il faut dire que l’important nombre de recettes pouvant s’y préparer vous invite à l’utiliser au quotidien, et ce en variant les plaisirs. Du yaourt, en passant par le flan et le cheese cake, ces modèles de yaourtières multifonction sont des machines plus coûteuses mais très complètes.

Les modes de fonctionnement des yaourtières


Vous vous interrogez peut-être sur le fonctionnement d’une yaourtière. Sachez que cette machine fonctionne très simplement, ce qui favorise sa prise en main.

Il existe bien sûr des différences entre les modèles mais globalement il s’agit généralement d’une machine avec un socle chauffant et un couvercle étudié pour répartir uniformément la chaleur. On associe la yaourtière à un système d’étuve, dans le sens où sa composition et son fonctionnement ont pour but de maintenir une température constante et propice à une réaction chimique.

Ainsi, dans la majorité des cas, il suffit de déposer vos pots de yaourts remplis dans le bac, de refermer le couvercle de la machine à yaourt et de lancer la préparation. Certains modèles de yaourtières fromagères permettent de suspendre les pots de yaourts.

Petite particularité de certaines yaourtières, vous trouverez des machines à yaourt vous invitant à verser de l’eau dans un réservoir prévu à cet effet. L’idée est alors d’utiliser non pas une simple transmission de chaleur mais de s’aider de la vapeur. Ce mode est généralement utilisé par les machines possédant un programme express et une fonction dessert. Notez que la montée en température n’est alors pas la même et qu’elle n’est donc pas adaptée à toutes les préparations.

Ne versez de l’eau dans votre yaourtière que si son mode d’emploi vous y invite et en respectant le cadre d’utilisation de cette fonction.

Comment utiliser une yaourtière ?


La réussite de vos yaourts maison au sein d’une yaourtière va reposer sur deux éléments importants : le choix des ingrédients et le choix du programme, englobant le temps et la température de préparation. Commençons par les ingrédients nécessaires à la préparation d’un yaourt.

La préparation des yaourts


Une fois votre machine à yaourts en main, il faudra vous lancer dans votre première tournée de yaourts maison. Pas d’inquiétude, c’est très simple et on vous explique ici les règles à respecter.

La chose agréable au quotidien avec une yaourtière, c’est qu’avec peu d’ingrédients et un minimum de temps vous pouvez savourer toute l’année des yaourts savoureux faits maison.

S’il est possible de créer une infinité de recettes, en réalité seuls deux ingrédients sont indispensables : le lait et les ferments.


Le lait à utiliser avec une yaourtière :

Quand on débute avec une machine à yaourts, il faut savoir que le lait sélectionné a un impact direct sur le résultat obtenu. Le lait généralement conseillé est le lait entier car il permet facilement d’obtenir d’un yaourt onctueux et consistant.

Cependant, vous pouvez bien-sûr utiliser un lait demi-écrémé. Il faudra simplement prévoir un temps plus long et/ou ajouter du lait en poudre pour donner plus de consistance. Il en va de même pour le lait écrémé.

Il est également possible d’utiliser des laits végétaux. L’obtention d’un dessert consistant est simplement plus complexe.

En réalité, c’est la différence de densité de protéines présente dans ces différents laits qui influence la texture du yaourt.

Notez que la réaction sera mieux assurée avec un lait à température ambiante ou chauffé à 37°C. À l’inverse, une température supérieure empêcherait la réussite des yaourts dans votre yaourtière. Ainsi, si vous utilisez un lait nécessitant d’être porté à ébullition avant utilisation, il faudra le laisser redescendre en température avant d’y intégrer les ferments. De même si votre lait est stocké dans un endroit à moins de 16°C, le résultat risque d’être décevant. Pour pallier ce dernier point, vous pouvez prévoir un temps de fermentation plus long.


Les ferments utilisés avec une yaourtière :

Il existe plusieurs options pour les ferments lactiques.

Pour des yaourts 100% maison, il est conseillé d’utiliser des ferments lactiques lyophilisés. Ces derniers sont à diluer dans le lait. Il vous faudra attendre leur activation en respectant le temps de repos préconisé.

L’autre option est d’utiliser un yaourt nature et de le dissoudre dans le lait. Vous pouvez soit utiliser un yaourt du commerce soit un yaourt de votre précédente tournée. Dans ce cas précis, il faut noter que pour ensemencer votre préparation, il faut à la fois privilégier un yaourt très frais et ne pas repiquer plus de 5 fois. Ce terme technique signifie qu’à partir d’un même ferment, vous pouvez réaliser jusqu’à 5 tournées successives. Passé ce nombre, il est conseillé de recommencer à partir de nouveaux ferments.


La préparation du mélange pour yaourtière :

Le mélange à placer dans vos pots de yaourts est donc des plus simples puisqu’il vous suffit soit de diluer les ferments dans du lait soit de battre un yaourt et de l’incorporer au lait.

Vous pouvez également rajouter du lait en poudre pour une consistance plus ferme, du sucre ou encore des arômes pour yaourts.

Une fois votre mélange obtenu, il vous suffit de le verser dans les pots de yaourts et de les positionner dans la yaourtière. Ne fermez pas les pots de yaourts avec leurs couvercles.Refermez cependant le couvercle de votre machine à yaourts. Il ne manque plus qu’à lancer le programme de votre yaourtière.

La programmation de la yaourtière & les temps de préparation


À présent, il est temps de choisir et lancer un programme sur votre yaourtière. Les programmes permettent d’ajuster automatiquement les temps de préparation et la température en fonction de la recette désirée. Chaque modèle de machine à yaourts en possède un nombre variable.

Ces programmes prédéfinis sont très utiles car le temps de préparation a bien entendu un impact direct sur la texture et le goût de vos desserts laitiers. En réalité, il existe comme une courbe de temps qui suit une courbe de texture. Plus les heures s’écoulent plus le laitage se solidifie, passant ainsi d’une texture brassée à fluide, d’onctueuse à ferme. Plus le programme sélectionné est long, plus votre yaourt sera consistant. Notez ensuite, que ce changement de texture suit également une courbe d’acidité ascendante. Ainsi, si vous sélectionnez un temps court sur votre yaourtière vous aurez un yaourt plutôt liquide et doux, tandis que si vous lancez un programme long vous obtiendrez un yaourt ferme avec une acidité plus grande.

Pour avoir un ordre d’idées, voici les temps nécessaires estimés pour la fabrication d’un yaourt en fonction du type de lait utilisé et de la recette visée :

  •         Yaourt à boire : 6 à 7 heures dans la yaourtière
  •         Yaourt au lait entier : 8 à 10 heures dans la yaourtière
  •         Yaourt au lait demi-écrémé : 10 à 12 heures dans la yaourtière
  •         Yaourt au lait écrémé : 12 à 14 heures dans la yaourtière
  •         Yaourt au lait de brebis ou de chèvre : 15 heures dans la yaourtière
  •         Fromages blancs : 12 à 16 heures dans la yaourtière

 

Il existe certaines yaourtières multifonction, comme la Seb Multidelices, qui proposent des programmes express divisant par deux le temps de préparation moyen d’un yaourt (8 heures étant l’indice temps de référence). On peut également retrouver des différences de température entre les programmes sélectionnés, comme c’est le cas des programmes express reposant sur l’utilisation de la vapeur d’eau.

Les recettes possibles dans une yaourtière


Une fois entre les mains votre yaourtière et en tête les notions de temps de préparation, votre machine à yaourts vous invite à tester une infinité de recettes.

Les plus simples yaourts natures peuvent être dégustés à la cuillère ou à boire, au lait de vache ou au lait végétal. Vous pouvez ensuite les aromatiser, les sucrer, y déposer un fond de compote ou de confiture…

Ceux qui auront opté pour une yaourtière fromagère pourront se régaler de faisselles et de fromages blancs. À partir de ces recettes simples, libre à vous de créer de délicieux apéritifs et fromages frais. Régalez-vous par exemple de dips salés ou de fromages ail et fines herbes… Avouez, vous avez déjà l’eau à la bouche ?

Ceux qui auront préféré une yaourtière multifonction pourront explorer plus de recettes encore : crème au chocolat, flan au caramel façon dessert retourné de notre enfance, crème aux œufs ou crème brûlée, cake façon carotte cake, moelleux au citron ou au chocolat, gâteau marbré… Incroyable mais vrai, tous vos desserts ou presque se cuisinent dans votre nouvelle machine à yaourts.

Pour profiter pleinement de toutes ces possibilités, pensez à vous munir des accessoires disponibles pour votre modèle de yaourtière : bouteilles de yaourts à boire, pots à faisselle… Si nos machines à yaourts sont toutes fournies avec des pots de yaourts réutilisables, vous pouvez vous en procurer d’autres sur notre site, de manière à préparer plusieurs types de yaourts de façon rapprochée.

Petite astuce : il est possible de lancer plusieurs recettes en même temps dans votre yaourtière multifonction, tant que ces dernières reposent sur une même température et un temps de préparation équivalent.

L’utilisation de la yaourtière au quotidien


Après avoir fait le tour d’horizon de ce qu’est et de comment fonctionne une yaourtière, nous vous proposons d’approfondir l’usage quotidien de cette machine, en abordant ses avantages et nos conseils d’utilisation.

Les avantages de la yaourtière


En acquérant une yaourtière, vous aurez plusieurs raisons de vous réjouir. La première est bien entendu la satisfaction de réaliser maison des yaourts et autres desserts savoureux. Vous avez grâce à cela la possibilité de maîtriser intégralement la composition de vos yaourts, de les consommer sans conservateur et de les adapter de manière fine à vos goûts.

La fabrication de yaourts dans une machine à yaourts est ensuite assez économique puisque de très simples ingrédients vous permettent de réaliser des desserts pour toute la famille.

Enfin, les pots utilisés avec votre machine à yaourts sont des pots réutilisables et cela n’est pas un détail. En nettoyant et réutilisant vos pots de yaourtières vous réduisez vos déchets de manière significative.


Les précautions d’emploi d’une yaourtière


Côté précautions d’emploi, ces dernières sont assez simples et intuitives.

On retrouve tout d’abord les précautions standards relatives à un appareil électroménager. Ainsi, il convient de toujours vérifier l’état du câble d’alimentation de votre yaourtière avant de la mettre en marche, de ne jamais l’immerger dans l’eau et de ne pas la placer sur une surface chaude ni directement dans le réfrigérateur.

On retrouve ensuite des précautions d’emploi plus spécifiques et liées au processus de fabrication des yaourts. Ainsi, il ne faut jamais manipuler la yaourtière lorsqu’elle est en marche, ne pas la placer sur un support mobile, ne pas ouvrir le couvercle avant la fin du programme et placer la machine à yaourts à l’abri des courants d’air. L’idée est de ne pas perturber le phénomène de fermentation, par une altération des conditions.

De même, pour réussir vos yaourts dans votre yaourtière, il ne faut pas mettre les couvercles en place sur les pots durant la fermentation.

Si vous lancez un mode reposant sur l’utilisation de la vapeur d’eau, faites aussi attention aux évacuations prévues sur le couvercle. L’air qui s’y dégage sera très chaud. De même après l’utilisation de ces modes, attendez quelques minutes avant d’ôter le couvercle.

Notez qu’il se forme toujours une condensation d’eau sur la paroi intérieure du couvercle d’une machine à yaourts. Aussi, au moment de retirer le couvercle, maintenez-le de manière horizontale pour éviter que l’eau ne s’écoule sur vos desserts et yaourts.

Conseils & Conservation  


Pour terminer, voici quelques conseils pour vous accompagner lors de vos premières utilisations de votre nouvelle yaourtière.

La première chose à laquelle il faudra veiller est bien sûr une hygiène irréprochable de la machine à yaourts et des pots utilisés. Il faut les nettoyer et les sécher avec attention lors de la première utilisation puis avant tout nouvel emploi. Pour leur entretien au quotidien, référez-vous aux conseils émanant du constructeur de votre yaourtière. De même si vous avez nettoyé la base de votre yaourtière, séchez-la parfaitement avant d’y déposer vos yaourts et de mettre en route la machine.

Côté consommation, vos yaourts seront meilleurs après avoir reposé au froid. Quelques heures suffisent mais une journée de repos au réfrigérateur devrait leur permettre d’obtenir une texture optimale.

Concernant la conservation, il faudra être très attentif. En effet, les yaourts maison en l’absence de conservateurs additionnels doivent être consommés plus rapidement que les yaourts industriels. On compte généralement 1 semaine pour des yaourts natures, moins pour des yaourts aromatisés. Notre conseil est d’indiquer sur chaque pot de yaourt sa date de fabrication ou date maximale de consommation. D’ailleurs certains modèles de yaourtières proposent des pots de yaourts étudiés pour permettre ce marquage facilement.

Durant la fermentation, ne mélangez pas vos yaourts. En réalité, la règle est qu’une fois la machine à yaourts lancée, il ne faut plus y toucher. Si à la fin du programme vos yaourts sont trop liquides vous pourrez relancer un programme mais n’intervenez pas durant le premier.

Voici enfin quelques écueils à éviter. Pour ne pas obtenir un yaourt trop liquide, il convient de veiller au taux de protéines présent dans le lait sélectionné et au besoin ajouter du lait en poudre. De même, il faut prévoir un programme suffisamment long sur votre yaourtière fromagère (tout en prenant garde à ne pas dépasser un certain temps au risque d’obtenir un yaourt acide), veiller à utiliser des ferments toujours actifs et enfin éviter l’adjonction de fruits frais dans la préparation. L’acidité de ces derniers risquerait d’altérer la préparation et d’empêcher la transformation du lait en yaourt.

Si vous observez un liquide à la surface de vos yaourts, pas de panique, il s’agit du lactosérum. Celui-ci se forme naturellement durant la fermentation. Vous pouvez tout simplement égoutter votre préparation si vous le souhaitez. Si ce dernier est présent en grande quantité, il se peut que vous ayez opté pour un temps de préparation un peu long ; il faudra le réduire la fois suivante.

Enfin, bien qu’il faille stopper la fermentation de vos yaourts une fois votre programme de yaourtière terminé et que votre réfrigérateur le fera parfaitement, laissez vos yaourts redescendre en température avant de les placer au froid.

Vous avez désormais entre les mains toutes les informations utiles pour utiliser au mieux une yaourtière. N’hésitez plus et lancez-vous dans l’élaboration de yaourts maison, aussi sains que délicieux. Nos yaourtières n’attendent plus que vous et sont prêtes à vous régaler de mille et une recettes. Il ne reste plus qu’à faire votre choix !

Comment choisir sa yaourtière ?

  • Une yaourtière est le meilleur moyen de consommer des desserts laitiers maison.
  • Pour la choisir, plusieurs caractéristiques sont à prendre en compte.
  • Vous pouvez choisir votre yaourtière en fonction de la marque (SEB, Lagrange, Little Balance, Séverin, Siméo…).
  • Le deuxième point important est le nombre de yaourts pouvant être préparés simultanément (6, 7, 8, 9, 12 pots…), leurs contenances et l’existence de pots de rechange.
  • Dans une même logique les dimensions et la forme de l’appareil sont à prendre en compte, de manière à lui trouver facilement une place dans votre cuisine. Le design peut lui aussi être important.
  • Enfin, il s’agit de sélectionner la yaourtière présentant les programmes et les fonctionnalités les plus adaptés à vos attentes : yaourtière-sorbetière 2 en 1, programme express, écran tactile, adaptation des modes, préparation de desserts variés…
(0) Mon panier

Aucun produit

Ajouter à une liste d'envies
Cuisine Addict
Produit ajouté avec succés

Cuisine Addict recueille les informations relatives à votre visite en utilisant des cookies pour améliorer votre expérience sur le site. En continuant à naviguer sur notre site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies. En savoir plus

Connexion
Mot de passe oublié ?